Environnement, enjeux sociaux, achats responsables… Les entreprises ont leur pierre à apporter pour le bien être de la société. La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) les concerne toutes. Mais qu’est-ce que c’est et en quoi cela les engage réellement ? On vous en dit plus. 

Le changement climatique et la plupart des scandales industriels sont les conséquences des mauvaises gestions des entreprises. Dans une logique de redevabilité, les entreprises doivent veiller à l’impact qu’elles ont sur l’environnement.

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) émerge suite aux nombreuses demandes faites par les organismes écologiques et humanitaires. En effet, leur souhait était que les entreprises prennent conscience des enjeux environnementaux et sociaux de leurs activités et qu’elles s’engagent volontairement dans des actions liées aux développements durables.

L’enjeu de la RSE résulte au départ d’une demande de la société civile (associations religieuses, écologiques, humanitaires ou de solidarité) d’une meilleure prise en compte des impacts environnementaux et sociaux des activités des entreprises, qui est née, notamment, des problèmes d’environnements planétaires rencontrés depuis les années 1970. La RSE trouve aussi une inspiration dans la philosophie « agir local, penser global » (René Dubos). Il s’agit alors d’intégrer le contexte mondial et local dans la réflexion stratégique.

La RSE est donc souvent comprise comme la mise en œuvre dans l’entreprise des concepts de développement durable, qui intègrent les trois piliers environnementaux, sociaux, et économiques.

La RSE tend aussi à redéfinir les responsabilités, c’est-à-dire les devoirs des entreprises vis-à-vis de ses parties prenantes.

Définition de la Responsabilité Sociétale des Entreprise

La RSE ou la Responsabilité Sociétale des Entreprises regroupe l’ensemble des pratiques mises en place par les entreprises dans le but de respecter les principes du développement durable.

Lire aussi :  Les réseaux sociaux : pourquoi vous devez les utiliser dans votre entreprise ?

De manière plus concise, elle désigne la prise en compte par les entreprises; sur une base volontaire; des enjeux, sociaux, environnementaux et économiques dans leurs activités et leurs relations avec les parties prenantes. La RSE est donc liée aux effets produits par l’activité de l’entreprise sur la société.

Ainsi, une entreprise qui pratique la RSE va donc chercher à avoir un impact positif sur la société, respecter l’environnement, tout en étant économiquement viable. Contrairement à ce qu’on pense, une démarche RSE peut-être mise en oeuvre par les petites comme les grandes entreprises et ce, quel que soit leur statut, leur secteur d’activité, etc.

La RSE s’adresse principalement à trois acteurs (les actionnaires, les employés et les clients). Son application au sein de l’entreprise doit être viable, vivable et équitable. De ce fait, la norme ISO 26000 définit le périmètre de la RSE autour de 7 questions ou piliers :

  1. La gouvernance de l’organisation (travailler avec des partenaires aux pratiques commerciales éthiques)
  2. Les droits de l’homme (promouvoir l’égalité homme/femme et respecter la diversité)
  3. Les relations et conditions de travail (favoriser le bien-être au travail)
  4. L’environnement (recycler les déchets, utiliser l’énergie verte, réduire l’émission des gaz à effet de serre)
  5. La loyauté des pratiques (éthique et transparence)
  6. Les questions relatives aux consommateurs (veiller à la qualité des produits)
  7. L’engagement social (soutenir les organismes de bienfaisance, employer des personnes handicapées)

Quels sont les enjeux d’une Responsabilité Sociétale des Entreprises ?

Une entreprise, au-delà de son rôle économique, joue également un rôle social de premier ordre vis-à-vis de ses salariés et de la société. Par l’intégration d’une démarche RSE, l’entreprise peut mieux répondre et s’adapter aux attentes des parties prenantes et, par ricochet, améliorer son image et ses performances.

Lire aussi :  Le swot, cet outil complet et incontournable pour vos projets.

Aujourd’hui, la RSE commence véritablement à s’imposer dans les modes de fonctionnement des entreprises. Elle est en passe de devenir un enjeu stratégique d’actualité, différenciant et créateur de valeurs.

Ainsi, au sein de la majorité des entreprises, il existe un service dédié à la RSE qui est très souvent couplé avec la communication ou le marketing. Toutefois, un projet RSE n’appartient pas qu’à un seul collaborateur mais doit être porté par toute l’entreprise. Voici les avantages qu’on peut en tirer :

  • Améliorer l’image de marque de l’employeur et celle de l’entreprise
  • Augmenter des performances de l’entreprise et se différencier des concurrents
  • Donner du sens à l’entreprise, valoriser le capital humain et renforcer la cohésion des collaborateurs
  • Prévenir et maîtriser les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance
  • Favoriser une inclusion
  • Garantir l’acceptabilité sociale de son activité et s’assurer une bonne réputation
  • Réduire les coûts de fonctionnement (eau, énergie)

Cependant, malgré les multiples avantages qu’offre la RSE , elle peut être un obstacle à la maximisation du profit. Entre autres, l’entreprise peut se disperser de ses objectifs et surtout, chose évidente, la démarche constitue une source de charges supplémentaires pour cette dernière.

En outre, les entreprises peuvent être tentées d’adopter une stratégie de communication superficielle et, dans ce cas, ne pas traiter les risques en profondeur (exemple du greenwashing).

Quelques exemples d’actions pour démarrer une stratégie RSE

  • Adapter le cadre de vie aux personnes vivants avec des handicaps (construire une rampe pour faciliter l’accès de l’entreprise aux personnes ayant un handicap moteur)
  • Offrir des emplois aux personnes en difficulté ou exclues
  • Interdire toutes formes de discrimination à l’embauche
  • Faire des oeuvres caritatives
  • Faire une levée de fonds pour soutenir une cause noble
  • Passer à un fournisseur d’énergie renouvelable
  • Établir un plan de réduction des déchets
  • Réduire votre consommation de papier
  • S’assurer de respecter les règles de base de la santé et de l’hygiène au travail
  • Passer au télétravail
  • Promouvoir l’égalité hommes-femmes et la diversité dans l’entreprise
  • Faire des achats responsables et durables
  • Vérifier et refuser le travail des enfants auprès de vos fournisseurs
  • Lutter contre la corruption
  • Participer au développement économique local en choisissant des partenaires locaux
  • Interagir avec l’économie sociale et solidaire
  • Encourager la pratique du sport
Lire aussi :  La fidélisation client : les erreurs à éviter à tout prix

En résumé, la RSE permet à l’entreprise de mieux réagir aux enjeux de performance auxquels elle est confrontée, par la gestion des risques et la saisie des opportunités, et de répondre aux demandes réglementaires de transparence. 

Par l’intégration d’une démarche volontaire de RSE, l’entreprise adopte des pratiques plus éthiques et plus durables dans son mode de fonctionnement, afin de contribuer à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement.

Envie de mettre en place une démarche RSE ? Prenez contact avec un expert pouvant vous aider à élaborer un projet à votre rythme, quelle que soit la taille de votre entreprise.

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: Average: ]